Accueil » Les modèles SPI, qu’est-ce que c’est ?

Les modèles SPI, qu’est-ce que c’est ?

Ces modèles de services sont très présents dans notre usage quotidien des outils informatiques. Les modèles SPI correspondent à Software ; Platform et Infrastructure as a service (SaaS ; PaaS ; IaaS). Dans cet article, nous allons voir ce que sont ces modèles et quels sont les services que vous utilisez souvent qui reposent dessus.

Software as a Service (SaaS)

Utilisation et/ou location d’un logiciel en tant que service.

Habituellement et c’est encore le cas, lorsque l’on souhaite utiliser un logiciel nous le téléchargeons puis l’installons sur notre ordinateur. Il s’agit d’un processus traditionnel, historique et il ne va pas disparaitre (du moins, pas tout de suite…).

De plus en plus répandu, le modèle « SaaS » (Software as a service) est présent dans nos usages du quotidien et permet à un éditeur ou une entreprise de mettre à disposition son logiciel sans que l’utilisateur final ait forcément besoin d’un support d’installation préalable.
A la place de cela, ce logiciel est accessible via une page Web, par exemple.

Le logiciel est mis à disposition est peut être exploité directement.

Quelques exemples de services SaaS :

  • Microsoft Office 365 : OneDrive, Exchange, SharePoint, Office version Web, Teams, etc.
  • Services Google : Google Drive, Gmail, Google Photos, Meet, etc.
  • Xbox Cloud Gaming
  • Logiciel de comptabilité : EBP Horizon et d’autres
  • WordPress.net
  • (…)

Platform as a Service (PaaS)

Mise à disposition d’une plateforme en tant que service.

Ce modèle vous est peut-être inconnu, car il est moins répandu que les deux autres. Il permet de mettre à disposition d’utilisateurs une plateforme configurée, prête pour être exploité par ceux-ci. C’est le fournisseur de service Cloud qui s’occupe de préparer les machines, les configurer et de les livrer puis de leur maintenance. Les utilisateurs peuvent utiliser directement les machines.

La plateforme est mise à disposition et le client peut gérer son code applicatif et ses données. Le reste est géré par le fournisseur de services.

Des exemples de services PaaS :

  • Un serveur managé (par le fournisseur de service cloud), vous n’avez plus qu’à l’adapter selon vos besoins et à y intégrer vos données.
  • Une base de données hébergée (Azure SQL Database).

Infrastructure as a Service (IaaS)

Mise à disposition des ressources matérielles et réseaux en tant que service.

Ce modèle permet à un particulier de louer son serveur dédié selon une configuration matérielle proposée par le fournisseur de service, ou à une entreprise d’utiliser des ressources hébergées par un fournisseur de services cloud dans ses centres de données (Datacenter).
Il restera au client de choisir et configurer son système d’exploitation, ses applications, et d’y déposer ses données si besoin.

Le fournisseur de service Cloud met à disposition des ressources matérielles et réseaux : stockage, mémoire vive, unités de calculs, bande passante, processeurs graphiques… et le client choisi ce dont il a besoin et gère lui-même ensuite l’OS, les logiciels, données et code applicatif.

Quelques noms de fournisseur proposant ce modèle :

  • Microsoft Azure
  • OVH
  • 1&1 IONOS
  • Scaleway (ex-Online.net)
  • (…)

Grâce au modèle IaaS, les modèles PaaS et SaaS existent : c’est le pionnier de ces deux modèles puisqu’il permet la mise à disposition des ressources informatiques et réseaux.

Pour résumer « qui fait quoi », l’infographie ci-dessous met en évidence ce que le client gère (en vert), et ce que le fournisseur de services gère (en rose) :

Faisant attention à l’utilisation du terme « Cloud », qui est enfaite le « Cloud Computing » et votre « cloud » repose derrière sur l’un de ses modèles (souvent le SaaS).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.